Les lumières de la ville

Je travaille en ce moment sur une série à partir de couvertures de survie. Je trouve qu’en peignant dessus on obtient un rendu qui évoque ce que donne les écrans d’ordinateur, images à la fois magnifiées et en même temps irréelles. Trop belles pour être vraies en quelque sorte.